Nathalie Hauwelle / Cie Groenland Paradise est artiste associée à Odyssud - Scène d'intérêt nationale "Art Enfance et jeunesse" pour la saison 2022-2023

Tout au long de cette saison, nous partagerons avec vous sur cette page, les aventures de l’équipe du Groenland sur le territoire de Blagnac …

Ce voyage, concret et symbolique prendra la forme d’un itinéraire composé d’étapes créatives protéiformes. L’itinéraire dessiné par l’artiste s’apparente à une démarche poético-philosophique et nous invite à nous questionner sur le monde, tout en créant une échappée vers un imaginaire joyeux, peuplé de personnages hauts en couleurs et d’incorrigibles rêveurs.

Un vent de poésie créative soufflera sur la ville à travers des moments de rencontres soudains, de dialogues et de partages autour de pratiques et formes artistiques diverses convoquant le merveilleux.

Juillet 2022

Prochains rendez-vous

 

« Nous sommes tous des indiens » les 26/27/28 juillet à Blagnac.

Le temps d’une après midi ou … d’une matinée,
La compagnie Groenland Paradise s’installe dans un quartier de Blagnac, sur une place, dans un parc, au cœur d’un village, avec son singulier camps nomade, fait de tipis et de couleurs.

Juin 2022

Retour en images sur l'inauguration du musée d'ethnographie simplifiée l

📣C’était le 20 juin 2022📣
Grande Inauguration du musée d’ethnographie simplifiée
à Odyssud – scène des possibles à Blagnac (31) !

A l’occasion de la présentation de saison de Odyssud – scène conventionnée « Art Enfance Jeunesse »  à Blagnac, le Groenland Paradise a inauguré un musée installé tout au long de la saison 2022/2023, dans le Hall de Odyssud.

Vous y trouverez les collections privées des œuvres de l’anthropologue Agnès Oznovska mêlées aux travaux des voyageurs-stagiaires, habitant·e·s de Blagnac rencontré·e·s tout au long de cette année de résidence du Groenland à Odyssud.
Pour accompagner ce joyeux événement, Nathalie Hauwelle a présenté une suprise-performance dont elle a le secret.

Biographie fictive de l’artiste – Agnès Oznovska et de sa famille

En 1664, par une nuit glaciale,
quatre inuits sont enlevés au Groenland pour être exhibés en Allemagne à la cour de
Frédéric III , dans les premiers zoos humains.
Quatre siècles plus tard, leur joyeuse descendante Agnès Oznovska devient
anthropologue et fait des us et coutumes la passion de sa vie.
Elle fait plusieurs fois le tour du monde collectionnant avec appétit trouvailles et merveilles,
et se spécialise dans les objets attestant d’un passé chamanique et d’un lien avec l’au-delà.
Elle cite facilement Lewis Carroll, citant lui même Lévi-Strauss.
Nous sommes toutes d’étranges étrangers ,
retranscription populaire et contemporaine du célèbre dicton :
Nous sommes tous des enfants d’immigrés.
Vivant un Amour platonique pour le grand Aby Warburg,
elle restera pourtant l’unique maître de sa vie, lui écrivant malgré tout
chaque semaine une carte postale attestant de l’avancée de ses recherches.
A sa mort, au bon age de 103 ans , sans descendance et sans fortune,
elle lègue à sa nièce préférée Nathalie Hauwelle, plutôt comédienne ,
le trésor de sa vie, sa collection d’objets vernaculaires.
Après le refus de l’état français d’accueillir cette collection unique,
tel qu’il l’avait fait précédemment avec la collection d’art brut de Jean Dubuffet, aujourd’hui à Lausanne ,
Odyssud lui ouvre les portes pour une année entière.

Fidèle à l’héritage de sa tante et de Jules Verne,
Nathalie Hauwelle déclare:
«Je mets un point d’honneur à ne voyager que dans ma tête,
à en partager le récit au monde entier,
et j’y consacrerai ma vie!
Sur ma tombe, je vous prie d’écrire l’épitaphe suivant:
Déjà! Ou bien, Mince, j’avais un super projet!»
par Amanda Schmuck , biographe ( traduit du norvégien par Jean-Junior Belebete ).

Mai 2022

Les équipes du Groenland Paradise se lancent dans une année associée à Odyssud – Scène des possibles à Blagnac. Et ça a débuté avec une installation vivante présentée lors du festival Luluberlu 2022 : « Dans ma maison tanière« 

Retour en images ...